Generic placeholder image

Accueil > L’actu > La formation en alternance PME : un réel tremplin vers l’emploi

La formation en alternance PME : un réel tremplin vers l’emploi

Publication du Syndicat Neutre des Indépendants

Selon une étude réalisée par l’efp, centre de formation en alternance PME à Bruxelles, et les Fédérations Professionnelles et Interprofessionnelles associées, 64% des entreprises bruxelloises ont déjà accueilli un apprenti ou un stagiaire.

Ce constat est intéressant, mais à améliorer vu les avantages du système en termes d’emploi : + de 80% des jeunes trouvent un job dans les 6 mois après leur formation.

Aujourd’hui, le Ministre Gosuin, soutenu par le SNI dans sa double qualité (organisation patronale, mais aussi exerçant la présidence de l’efp), a présenté son nouveau dispositif renforçant l’attractivité de la formation en alternance tant à l’égard des patrons qui accueillent que des jeunes dans leur parcours de formation. Le SNI salue et soutient pleinement une réforme qui simplifie le dispositif, le rend plus lisible et donc plus efficace.

Christophe Wambersie, Président de l’efp et Secrétaire général du SNI pour la Wallonie et Bruxelles, affirme que « la formation en alternance a l’avenir devant elle. Dans un tel système, tout le monde est gagnant ! L’apprenti ou le stagiaire perçoit une allocation mensuelle et bénéficie de l’expérience et des connaissances d’un professionnel pour le guider au quotidien. L’employeur, de son côté, peut compter sur le dynamisme de son collaborateur et le former aux spécificités de son entreprise, à son image, sa culture ».

Jean-Christophe Vanderhaegen, Vice-Président de l’efp et Directeur Général de la Confédération Construction Bruxelles-Capitale soutient « qu’il faut davantage sensibiliser les employeurs aux atouts de cette méthode de formation. 22% des patrons connaissent l’alternance, mais n’y ont jamais eu recours et 14% n’en ont jamais entendu parler ».

Au niveau de la réussite d’un stage, un enjeu important est la motivation du jeune, avant même les compétences techniques. « Les patrons recherchent avant tout des jeunes dynamiques, curieux et intéressés » déclare Mr Wambersie. Par ailleurs, « leur objectif est de former un jeune selon les attentes actualisées des entreprises en vue de l’embaucher sous contrat de travail » ajoute Mr Vanderhaegen. En plus de ces atouts, la formation PME, par une série d’actions concrètes (y compris des cours de gestion), soutient l’entrepreneuriat.

Enfin, la perception négative et les préjugés sur l’alternance restent des enjeux de taille. Or, la réalité est tout autre. Cette formation représente une des voies par excellence qui débouche sur un métier : elle facilite la transition des jeunes de l’école au monde du travail, permet une première expérience professionnelle et offre de multiples contacts avec des professionnels du secteur.

En effet, plus de 80% des jeunes trouvent un emploi dans les 6 mois après leur formation. Il s’agit donc d’un réelle solution face au chômage des jeunes bruxellois de plus en plus élevé.

Ensemble, l’efp et les Fédérations Professionnelles et Interprofessionnelles vont continuer à promouvoir l’alternance et à recruter davantage de patrons, acteurs principaux et indispensables à la pérennité de cette méthode d’enseignement.

http://www.sninet.be/fr/actualit-eacute-s/detail/la-formation-en-alternance-pme-un-r-eacute-el-tremplin-vers-l-rsquo-emploi